For more features, images, brands and blogs please Login
2016-03-28 06:00:25

15 Choses sur moi

Voilà bientôt 6 ans que je vous écris régulièrement par ici, que nous échangeons sur différents réseaux, et pourtant, je crois que vous ne savez pas grand chose de moi.

Je vous confie parfois mes raisonnements, mes cheminements émotionnels, mais sans jamais vraiment toucher à ma vie privée. C’est évidemment un choix de ma part, non seulement parce que je n’ai aucune envie de m’exposer plus que nécessaire, mais aussi parce que ma vie « backstage » n’a rien de spécialement passionnant !

Alors pour une fois, j’ai décidé de partager avec vous 15 anecdotes qui concernent la personne que je suis et l’enfant que j’étais: des rigolotes, des ridicules, des plus sérieuses, des nostalgiques, des surprenantes peut-être…

Je ne peux pas m’empêcher de penser qu’il n’y a là rien de très intéressant, mais j’espère néanmoins que les découvrir vous plaira, et satisfera un peu votre curiosité !

Enjoy ! (Et ne vous moquez pas trop, haha)

moi-bebe

  1. J’ai toujours adoré chanter, depuis que je suis toute petite. Au collège, mes copines m’appelaient « la radio ». Je rêvais d’ailleurs très sérieusement d’être chanteuse à cette époque, et avais la ferme intention de passer à « Graine de star » (LOL). Vers 12 ans, je faisais carrément des spectacles sur le stade pendant la récré (double LOL). Il y a quelques années, j’ai mis une ou deux vidéos de chansons sur Youtube, par exemple ici, si ça vous titille (mais ne vous attendez à rien de très foufou).
  2. Je déteste les sports de montagne parce que je souffre d’un grand vertige depuis l’adolescence (et accessoirement, je ne trouve aucun intérêt aux sensations fortes). Gravir un terrain pentu est toujours très compliqué pour moi si j’ai l’impression d’être trop près du bord. Je me souviens par exemple d’une randonnée à Yosemite il y a deux ans, où j’ai dû m’arrêter au milieu du trajet et laisser mon copain aller faire les photos tout seul…! Au moins, les gens qui partent en vacances de neige ou en altitude ne me rendent absolument pas jalouse, hihi !
  3. Je suis née dans une famille polyglotte et j’aime beaucoup apprendre de nouvelles langues. Pour l’instant, je dois encore continuer mes leçons de néerlandais (je n’ai eu que quelques bases), mais je rêve aussi d’apprendre le finlandais, le gaélique et l’inuit. Je sais que ce sont des choix bizarres, mais ils m’intéressent réellement: j’ai même essayé d’apprendre quelques mots d’inuit toute seule il y a quelques années !
  4. Mes cheveux ont régulièrement changé de nature au cours de ma vie. Ils étaient très bouclés lors de mes premières années de vie, puis ils sont devenus raides et épais comme ceux des Asiatiques. Ils ont ensuite commencé à s’affiner pendant l’adolescence, et d’un jour à l’autre, sont redevenus ondulés après une coupe de quelques centimètres chez le coiffeur. Depuis, ils restent très souples et tendent à boucler naturellement. Vous me connaissez d’ailleurs avec une coupe mi-longue, mais saviez-vous que je les avais très longs (et filoches) il y a quelques années ? (Attention, photos très professionnelles, haha).
  5. Ma citation préférée est une phrase d’Albert Camus qui résume bien la force que j’ai trouvée en moi au fil des coups durs, cette volonté de toujours trouver la lumière même dans les moments les plus tristes de la vie: « Au milieu de l’hiver, j’apprenais enfin qu’il y avait en moi un été invincible. ».
  6. Quand j’étais petite, ma mamie, grande passionnée de plantes, me faisait répéter par coeur les noms des arbres et des fleurs que nous croisions sur le chemin de l’école, et m’apprenait à toucher les cactus sans me faire mal. Elle soignait aussi tous mes petits bobos avec de la lavande. À 8-9 ans, je rêvais d’être herboriste ou homéopathe, et je consignais plein de remèdes dans un petit carnet, pour jouer à soigner des cas que je m’inventais.
  7. J’ai « créé » ma première recette vers 7-8 ans. C’était du « beurre de brocoli », et cela consistait à prendre un morceau de beurre et un peu de brocoli cuit froid, puis à les écraser ensemble. Tadam ! Je l’ai inscrite, toute fière, dans le cahier de recettes familiales.
  8. J’ai été une élève puis une étudiante sérieuse, et aujourd’hui encore, je suis capable de bosser énormément pour les choses qui me passionnent. Pourtant, quand de bons résultats arrivent, j’ai souvent l’impression que c’est un coup de chance, ou parce que c’était facile ! De manière générale, je suis très sévère avec moi-même.
  9. J’ai un jour trouvé le rasoir de ma Maman alors que je prenais mon bain quand j’étais petite, et j’ai voulu le tester en le passant de bas en haut sur la ligne centrale de mon ventre, puis un peu sur les avant-bras. Déjà que je suis assez poilue, ça n’a pas vraiment aidé :D
  10. J’ai toujours été dernière ou avant-dernière de la classe en EPS, et parmi les derniers en maths (sauf une ou deux fois, grâce à de très bonnes profs qui arrivaient à m’expliquer les choses autrement). Je me suis longtemps sentie très nulle à cause de ça, mais c’est fini: le Pilates et le yoga m’ont réconciliée avec le sport, et je considère mes difficultés en maths comme une simple caractéristique de ma façon de penser, sans jugement de valeur. Chacun ses points forts !
  11. Je connais toutes les races de chien et toutes les techniques d’éducation des chiots depuis l’enfance. Le guide « Copain des chiens » est passé des centaines de fois entre mes mains dès que j’ai su lire, et le sujet m’a passionnée. J’ai ensuite lu d’autres livres sur l’éducation canine, des magazines spécialisés, etc… Finalement, quand mes parents ont adopté leur toutou il y a sept ans, c’est moi qui me suis occupée de lui inculquer les bases avant de partir vivre à Barcelone. Aujourd’hui encore, la relation entre l’Homme et le chien me fascine.
  12. Je supporte très mal la chaleur, et j’ai déjà fait quelques malaises (nausées, tremblements etc…) pour cette raison: une fois lors d’une promenade estivale à Lyon, une autre en visitant un site pré-colombien dans l’Illinois (je me souviens encore qu’on m’avait donné un ice-cream sandwich pour faire baisser ma température) et une dernière au Maroc. En plein été, quand je vivais à Barcelone, je restais souvent enfermée derrière les volets jusqu’au soir tant la lourdeur était insupportable. Il faut dire que nous passions souvent nos vacances en Normandie, en Bretagne ou sur la côte belge avec ma famille, donc je ne suis pas vraiment habituée aux soleils de plomb !
  13. J’ai une tache de naissance assez grande sur la hanche gauche. Petite, j’étais parfois gênée du regard des autres ou de leurs questions, et ma Maman me disait que je pourrais la faire enlever si elle m’embêtait encore lorsque je serais adulte. Finalement, sa couleur s’est étonnamment délavée avec le temps, et aujourd’hui elle ne me dérange plus du tout !
  14. J’ai commencé à écrire des histoires à 3 ans – même si techniquement, à cet âge, je les dictais plutôt à ma Maman. J’ai ensuite réalisé des mini bandes-dessinées et inventé des petites histoires toute mon enfance, puis écrit des dizaines de nouvelles très courtes au collège (2-3 pages par histoire, pas plus). Mon grand dada, c’était raconter des petites tranches de vie. J’ai malheureusement abandonné cette passion avec les études supérieures, mais je rêve encore secrètement d’arriver à écrire un roman un jour.
  15. Quand j’étais en dernière année de maternelle, mes amies m’ont exclue de leur groupe pendant quelques temps parce que je « faisais trop ma chef » (ce qui est très probable, vu mon caractère bien trempé). Pendant toute cette période, je me suis donc retrouvée toute seule pendant les récréations, et je me suis inventé un ami imaginaire, avec lequel je me promenais dans le petit jardin de la cour. J’ai finalement passé un assez bon moment, mais ma Maman m’a avoué plus tard qu’elle avait été un peu triste et inquiète pour moi à l’époque, haha !

***

Alors, qu’avez-vous pensé de ces petites anecdotes ?